L’amour inconditionnel, ma révélation intime

Quand j’étais petite, la vie n’était qu’une toile blanche qui m’attendait impatiemment. Je regardais l’avenir, rêvant au merveilleux champ des possibles qui s’offrait à moi.

L’éducation a bien fonctionné sur moi : elle m’a appris ce que j’aimais, ce que je n’aimais pas, ce que je voulais et ce que je devais faire.

L'amour inconditionnel

Certains n’acceptent pas l’ autorité et se rebellent, d’autres se soumettent.

J’ai accepté les règles et j’ai décidé de jouer le jeu.

Je me suis accrochée à cette image qui m’avait été inculquée. A mes croyances. A tout ce qui me définissait. Ça me rassurait car ça me donnait l’impression d’appartenir à quelque chose et de ne pas être seule.

J’ai découvert l’esprit de compétition et ce besoin compulsif de faire toujours plus. Prouver qu’on est le meilleur. Prouver sa réussite. Prouver son importance. Etre productif et rentable.

Alors je me suis mise à me comparer avec les autres :

Ils avaient tout… Je n’avais rien.

Pour moi et ma grande sensibilité, tout cela a été fatal.

Ce besoin de compétition permanente ne me correspondait pas.

Pensant que j’étais hors jeu, J’ai décidé de me faire oublier.

Quitte à oublier que j’existais.

La télé, la nourriture, le shopping… tout le confort qui m’était offert me permettait de ne pas y penser. Tout cela servait à m’occuper, me distraire pour ne pas me confronter à mon véritable problème : le vide intérieur. L’impression de ne pas trouver sa place.

Parce que c’est comme ça que je me sentais. Vide.

Alors que tous les autres avaient l’air… Heureux.

Quand on ne se comprend pas soi-même et qu’on se trouve « moins que », on se met à jouer un rôle : celui qu’on nous a appris pour avoir une chance d’être aimé.

Je me suis crée un véritable havre de paix qui me protégeait du monde, qui me donnait la sensation d’être en sécurité et heureuse.

La société m’a vendu un rêve : Le mari, les enfants, la maison confortable, le chien qui joue avec les enfants…

Une famille heureuse. Une vie parfaite.

L'amour inconditionnel

C’est donc comme ça qu’on est heureux ? Trouver quelqu’un, s’installer, et construire une vie à 2 ?

Moi aussi je voulais vivre ça !

Je m’y suis vue. J’y ai cru. J’ai voulu moi aussi trouver celui qui arriverait à lire en moi et qui me comprendrait mieux que moi-même.

Celui qui me sauverait.

L’amour inconditionnel apparaissait comme une porte de sortie, un refuge, la seule solution à mes problèmes. Je m’y suis accrochée comme à une bouée de sauvetage.

Un jour, quelqu’un viendrait.

J’ai attendu… Et il est arrivé. 

L'amour inconditionnel

Pour la première fois, je me suis sentie vivante.  Plus rien n’avait d’importance que les moments qu’on partageaient ensemble. Le temps s’arrêtait. 

Je comprenais ses douleurs, ses souffrances mieux que personne et il comprenait les miennes.

Il m’a faite vibrer. Espérer. Vivre, enfin. Au jour le jour. Sans penser au lendemain. C’était fort, puissant, non mesurable.

Pour lui, j’ai surmonté toutes les épreuves. J’ai tout donné.

A m’en oublier moi-même

J’ai compris ce qu’était L’amour inconditionnel.

Enfin, J’ai cru comprendre…

Il a tout chamboulé dans ma vie, mais pas de la façon à laquelle je m’attendais…

Après cette période de rêve, est arrivé l’Infarctus.

Du jour au lendemain, celui qui était ma force, mon pilier, à qui je m’accrochais pour ne pas me perdre s’était effondré.

Je savais qu’il aurait besoin de moi, plus que jamais.

Finalement, les rôles s’inversaient : je devenais celle sur qui on s’appuyait. Je devenais la personne forte, alors que j’étais faible.

Action / réaction.

Je me suis mise à lutter. Contre lui. Contre ce qu’il me faisait vivre. Contre cette fatalité que je n’acceptais pas. 

Je me suis sentie abandonnée.

Puis Je m’en suis voulue parce que ça montrait simplement que je n’étais pas à la hauteur. Au lieu de l’aider, je l’enfonçais dans son mal-être.

Pour me rattraper, je me suis mise à me plier en 4. Qu’il sente que je ferai n’importe quoi pour lui. Pour éviter qu’il voit ce côté obscur. 

Mais à vouloir trop en faire… On étouffe l’autre, et on s’épuise.

Je me suis perdue. Encore plus que ce que j’étais avant.

l'amour inconditionnel

Après avoir fait ressortir le meilleur en moi, le temps était venu de faire ressortir mes côtés les plus sombres.

Paradoxalement, on vivait la même souffrance.

J’ai toujours cru qu’être des copiers collés serait notre plus grande force, mais ça a été notre plus grande faiblesse.

Il était mon miroir : il me renvoyait tout ce que je n’acceptait pas.

Toute cette histoire me poussait dans mes retranchements les plus profonds et m’obligeait à me poser les vraies questions, celles qui fâchent, et affronter ce qui sommeillait en moi.

L'amour inconditionnel

Quand on est au pied du mur, il ne reste plus d’autre choix que d’affronter.

Il m’a fallu un peu de temps pour prendre du recul, puis j’ai compris.

Je ne pouvais pas attendre de quelqu’un qu’il comble un quelconque mal-être dont il n’était pas responsable.

J’ai compris que mon bonheur n’étais pas à mettre entre les mains de quelqu’un. Il ne tient qu’à nous, à la façon dont nous percevons nous-mêmes, mais aussi le monde qui nous entoure.

J’ai compris que je devais apprendre à m’aimer. Parce que s’il y a bien une personne qui pouvait me rendre heureuse, c’était moi-même…

Si tu Réfléchis…

Avec qui partages-tu ta vie, 24/24h ?

Qui te connaît mieux que toi ?

Le temps était venu de passer à autre chose.

J’ai décidé que je ne serai plus une ennemie mais une alliée.

  • J’ai compris que l’Amour n’était pas la solution à mes problèmes : J’y attachais tellement d’importance que je mettais la pression à moi-même, et à tout le monde.
  • J’ai compris que l’Amour est comme une plante délicate : elle a besoin d’eau, mais pas trop sous peine de la noyer.
  • J’ai compris que le véritable Amour était de faire don de moi, sans rien attendre, sans rien espérer et sans faire de projections sur l’autre ; de le voir tel qu’il est, avec ses qualités, ses défauts, ses souffrances. On choisit quelqu’un dans son entièreté, et pas pour les parcelles qui nous arrangent.
  • J’ai compris que je devais accepter avec gratitude ce qu’il était en mesure de me donner et ne pas l’aimer pour ce qu’il pourrait potentiellement m’apporter.
  • J’ai compris que personne ne remplirait jamais le cahier des charges de l’Amour parfait qui règne dans ma tête. Il est déjà là, pour peu que je le laisse exister et s’étendre de lui-même. En l’arrosant de temps en temps, mais pas trop.
  • Pour faire l’expérience de L’amour inconditionnel, il faut d’abord apprendre à s’aimer soi-même : comment aimer les autres quand on se projette sur eux?

J’ai décidé de changer mon discours intérieur.

Fini les pensées négatives rabaissantes.

Maintenant, je me concentre sur mes qualités, tout en acceptant mes défauts.

Dorénavant, je serais bienveillante envers moi-même.

J’ai décidé d’enlever les filtres qu’on m’avait implantés et qui modifiaient ma réalité, de me voir telle que j’étais réellement, sans jugement et sans les étiquettes.

J’ai dû apprendre à faire face au vide qui me faisait tant peur.

Je me suis rendue compte qu’il n’était pas si horrible que ca. Et même, je me suis mise à l’apprécier et le rechercher.

Dans ce monde où l’agitation est permanente, il m’a apporté une grande sérénité et une certaine clarté d’esprit.

J’ai appris à tempérer. A trouver l’équilibre, le juste milieu.

Il a fallu arrêter de vouloir tout maîtriser et lâcher prise. Faire confiance. Me libérer des peurs qui m’enracinaient et me faisaient souffrir.

Le bilan

Un tel changement, c’est long et ça prend du temps.

Mais au bout du compte, j’ai vraiment la sensation de revivre.

Je ne me torture plus l’esprit. J’ai confiance. Je n’ai plus peur. Je ne doute plus de mes capacités, et j’ai arrêté de me martyriser.

J’ai appris à me reconnecter avec des bonheurs simples, des bonheurs de la vie de tous les jours.

Cette épreuve que j’ai rejetée, maintenant je la remercie. Sans elle, je n’en serais pas là aujourd’hui…

Un nouveau champ des possibles s’est ouvert. Et cette fois, j’ai décidé de ne pas regarder l’arrivée mais seulement ce qui se passe sous mes yeux, au présent.

Si tu te reconnais dans cette histoire, c’est qu’il est temps de sortir le drapeau blanc et de faire la paix avec toi-même.

Tu te sentiras beaucoup mieux, tu retrouveras une certaine sérénité, tu seras plus patient, plus à l’écoute, et surtout… tu n’auras plus besoin des autres pour obtenir ce dont tu as besoin. Tu seras plus en mesure de donner le meilleur de toi-même aux gens que tu aimes.

Ce que les gens perçoivent de toi, c’est l’image que tu as de toi même.

Fais grandir ton âme, élève la pour qu’elle puisse irradier autour de toi.

Tu pourras alors faire l’expérience de L’amour inconditionnel, le véritable Amour.

Regarde-toi, envoie-toi de la bienveillance et des mots d’amour.

Dis toi que tu t’aimes.

Remercie toi pour tout ce que tu as fait.

Tu en as grandement besoin.

Et toi ? Comment te vois tu ? Comment aimes-tu ?

Partage moi ton expérience !

J’espère que cet article t’aura plu, n’hésite pas à me mettre des commentaires pour me partager ton expérience !

Si tu as été victime d’un infarctus ou de tout autre accident de la vie, je t’invite à rejoindre notre groupe Facebook. Nous sommes maintenant une petite communauté à l’écoute les uns des autres, et où tu pourras trouver soutient et compréhension.

Tu peux également t’abonner a la chaîne YouTube de Seconde Chance pour ne pas rater les prochaines vidéos

A bientôt !

.

La méditation du sourire

Une de mes préférées ! Elle m’a beaucoup aidé à démarrer du bon pied et avoir la patate pour toute la journée 

La meilleure méditation hypnotique pour s’endormir ! Testée et approuvée !

Beaucoup de méditations guidées de qualité sur la chaine youtube de l’auteur. A tester pour trouver celles qui vous conviennent le mieux !

Avant de partir, inscrivez-vous aux Emails Privés de Sophie !

Avant de partir, inscrivez-vous aux Emails Privés de Sophie !

Recevez chaque lundi un Email inspirant, rempli d'astuces et de conseils, pour gagner en sérénité et en liberté. En savoir plus

Parfait ! Vous recevrez bientôt votre premier Email pépite :) Vous allez recevoir un Email pour confirmer votre adresse. Il suffit de cliquer sur le lien pour valider votre inscription (vérifier vos courriers indésirable si vous ne recevez pas de mail d'ici 1 heure) Pour être sur de toujours recevoir nos Emails, veuillez ajouter sophie@secondechance.me à votre carnet d'adresse

Pin It on Pinterest